Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 Edito Fotolia 64436691 XS

 

  

« Les nouvelles liaisons dangereuses » ou comment rendre encore plus difficile la vie des travailleurs …

 

 

La vie en Belgique n’est décidément pas un long fleuve tranquille.

 

Plus qu’un constat, c’est une vérité qui se vérifie chaque jour.

 

Chômage, pouvoir d’achat, dumping social, ultralibéralisme, hyperflexibilité … voilà la réalité vécue et subie par la majeure partie de  la population …

 

Lors de son discours de départ prononcé le 9 juin dernier, Marc Goblet résumait d’ailleurs parfaitement la situation : « Il y a 3 ans, un gouvernement inédit des droites se mettait en place. Un gouvernement qui allait s’attaquer aux travailleurs, aux jeunes, aux pensionnés, aux demandeurs d’emploi d’une façon que nous n’avions plus connue depuis plus de 30 ans.

 

Nous connaissons tous le catalogue des horreurs de l’accord de gouvernement : saut d’index, modération salariale, démantèlement des pensions, chasse aux chômeurs et aux malades, coupes budgétaires dans les services publics, attaques contre la sécurité sociale».

 

Aujourd’hui, non seulement les libéraux francophones (avec les autres partis qui composent le gouvernement Michel) continuent leur travail de sape au plan fédéral en se moquant bien de l’avis des travailleurs … mais ils reçoivent l’occasion quasi inespérée de faire de même dans une nouvelle majorité régionale.

 

« Les liaisons dangereuses » en mode 2017, voilà ce qui nous est donc imposé …

 

Si cela se confirme, nous devons donc nous attendre à voir logiquement le MR tenter de mettre en place au niveau régional plusieurs mesures phares libérales … en résumé un nouveau catalogue des horreurs qui frappera de nouveau en premier les plus faibles.

 

Quand on sait que la Belgique s’est engagée en 2011 à sortir 380.000 personnes de la pauvreté à l’horizon 2020 (source : Baromètre interfédéral de la pauvreté), on est en droit de se poser les questions les plus élémentaires …

 

Comment y arriver en continuant de faire passer sans vraie concertation sociale des mesures plus antisociales les unes que les autres et qui touchent en premier les allocataires sociaux et les travailleurs ?

 

Comment sortir les gens de la pauvreté en s’attaquant aux périodes assimilées dans le calcul des pensions, en excluant de nombreux chômeurs et chômeuses des allocations, en s’attaquant à de nombreux remboursements dans les soins de santé ?

 

Et surtout, comment y arriver si la possibilité est offerte au MR d’entrer dans toutes les majorités politiques et d’y développer leur catalogue des horreurs ?!

 

On ne peut mésestimer la stratégie des partis politiques … c’est elle qui par son jeu de vainqueurs et de vaincus détermine qui finit par décider … et ainsi impacter l’avenir de la population.

 

Tout est stratégie … et communication.

 

Pour Robert Verteneuil, secrétaire général  FGTB au 1er juillet 2017, « il faut se méfier de cet autre courant soi-disant centriste, qui essaie de nous faire croire que la Gauche et la Droite, c’est ringard. Sa vision de notre société se veut moderne mais elle relève finalement soit du populisme à bon marché et racoleur, soit du libéralisme pur sucre ».

 

Pour ce qui est de la stratégie libérale, il n’y a pas de doute … les attaques sur notre modèle social continueront et il faudra rester mobilisé et réactif.

 

Il reste maintenant à espérer que les forces politiques de gauche qui veulent encore un vrai modèle social s’attellent à combattre avec nous les mesures antisociales qui s’annoncent … plus que jamais, il faudra être fort !

 

 

 

 

Gaetan VANNESTE

Secrétaire Régional

 signatureGaetan1 

Philippe DUMORTIER

Président

 

Philippe Signature