logowapimail.png
Grève nationale du 29 mars 2021 - Actions de la FGTB Wallonie Picarde
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vous n’êtes pas sans savoir que la  FGTB et la CSC appellent à une grève nationale ce lundi 29 mars pour revendiquer une augmentation des salaires, de meilleures conditions de travail et de meilleures fins de carrière.

 

Plus d'infos ci-dessous !

 

29 mars 2021

 

Grève interprofessionnelle nationale

 

 

Vous n’êtes pas sans savoir que la  FGTB et la CSC appellent à une grève nationale ce lundi 29 mars pour revendiquer une augmentation des salaires, de meilleures conditions de travail et de meilleures fins de carrière.

 

 

Les négociations sur les augmentations de salaire pour les deux prochaines années sont au point mort. Le monde patronal s’accroche à la marge maximale de 0.4%, en s’appuyant sur la loi de 96. Une loi revue en 2017 par le gouvernement Michel, sous l’impulsion des employeurs.

 

Nous le répétons, c’est inacceptable. Une augmentation salariale de 0,4%, c’est à peine 6 euros bruts par mois pour les salaires les plus bas. Et seulement 9 euros bruts par mois pour les travailleurs et travailleuses des métiers dits « essentiels ». Après les applaudissements, la gifle.

 

Cette marge, et la loi sur la norme salariale, doivent être revues. La crise que nous traversons n’a pas affecté toutes les entreprises de la même manière. Certaines – notamment grâce à la flexibilité de leur personnel – ont continué à engranger de plantureux bénéfices.

 

Nous continuons également d'exiger des salaires minimums plus élevés. Cela peut se faire via un fonds de solidarité auquel les employeurs contribuent. Une contribution de, par exemple, 0,2% de la masse salariale (dans un premier temps) permettrait d'augmenter les salaires les plus bas de 1 euro de l'heure.

 

Par ailleurs, les employeurs tentent d’exercer un chantage, en liant le dossier de l’AIP à celui de l’enveloppe bien-être, qui doit servir à augmenter les allocations les plus basses. Ce dossier devait déjà être réglé pour le 15 septembre de l’année dernière. Ce que les employeurs ont refusé.

 

Nous envoyons un signal fort aux employeurs afin qu'ils renégocient un AIP digne de ce nom en appelant à une journée de grève interprofessionnelle, ce 29 mars.

 

Nos revendications

 

  • Un accord salarial digne de ce nom:
    • Une marge indicative pour l’augmentation des salaires ;
    • Une augmentation substantielle du salaire minimum et des bas salaires, notamment par la création d’un fonds de solidarité, avec comme objectif d’atteindre rapidement les 14€/h ou 2300€ bruts/mois ;
    • Des accords significatifs sur les carrières faisables et sur la fin de ces carrières (emplois de fin de carrière et RCC, les anciennes prépensions).
    • De meilleurs régimes de fin de carrière dans le cadre d'un AIP

 

Ce 29 mars 2021, des piquets de grève se tiendront dans différentes entreprises de Wallonie Picarde.

 

 

L’actualité COVID nous poussant à respecter d’autant plus les mesures de sécurité et les normes de distanciation sociale, nous donnons à nos militants et militantes les consignes suivantes :

 

  • Faire la grève et rester chez soi est la meilleure façon de se protéger et de protéger les autres contre le coronavirus.
  • Limitez les piquets à des groupes de 4 personnes.
  • Respectez TOUJOURS les règles sanitaires (distance, masque buccal, gel)
  • Si vous circulez, portez un masque lors de vos déplacements en voiture.
  • Respectez le couvre-feu entre minuit et 6 heures du matin.

 

 

S’il reste primordial pour nous de faire passer un message ce 29 mars (tel que l’importance d’une norme indicative dans le cadre des futures augmentations salariales), il importe également de ne mettre personne en danger.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques de visites.